Archéologie de la communication - Thomas Desmier
     
Archéologie de la communication
Série en cours.
Nous vivons une époque d'hypercommunication grâce aux progrès de la technologie. Mais dans le paysage, les cabines téléphoniques font office de reliques, plus ou moins défraichies. Temoins d'un passé où une petite partie de nos vies se vivait dans ces 80 cm2 . L'opérateur national les enlève petit à petit de nos villes. 290 000 en 1996, 100 000 environ en 2013...
«Nous enlevons celles où il n’y a plus de trafic, et qui ne sont pas concernées par le service universel». En effet, cette loi prévoit l’existence d’une cabine téléphonique par commune et d’une seconde cabine pour les communes de plus de 1.000 habitants.
Top